Nov17

Tags

Related Posts

Share This

Solo interviewé à Boulouparis par N. Isch

NCI : Quelle perception avez-vous de ce festival ?

J’ai un très bon ressenti, même si c’est une petite échelle ; ce festival de Boulouparis  permet la rencontre d’auteurs, la communication et offre des horizons différents. C’est une découverte agréable et humainement enrichissante. J’y puise de l’inspiration.

NCI : Comment vous définissez-vous ?

Je suis auteur, raconteur d’histoires.

Je fais des BD avec Niko pour qui j’écris les textes : L’appel de la voiture par exemple. J’ai écrit cinq volumes d’un roman de fantaisy, Ash et Vanille, qui touche un public large ; c’est une saga de l’Océanie tribale, une bonne littérature plébiscitée par les enfants.

NCI : Avez-vous d’autres lieux d’expression ?

Je travaille aussi dans l’audio-visuel, à des séries télé comme « Chez Nadette » ; j’ai fait de la pub en co-production (la mascotte Joémie) chez Banana Studio.

Dans ce métier la polyvalence règne ; pour un même sujet, les outils diffèrent.

NCI : Avez-vous des principes dans la pratique de votre art ?

 Mon objectif est humain et philosophique ; je tâche de ménager la vraisemblance, à l’image de mes maîtres : Lewis Caroll, Tolkien, Rowling.

NCI : Des projets ?

Faire un tome supplémentaire d’Ash et Vanille ; un dixième tome de Fumeurs des îles.