Tags

Related Posts

Share This

Atelier d’écriture au dock socio-culturel de Païta

Samedi 22 août les scripteurs de l’atelier ont présenté leurs productions à partir d’une contrainte d’écriture : cinq mots à utiliser dans un texte. Les écrits de Mireille et de Maryse ont été remarqués, l’un pour sa vivacité, l’autre pour sa réflexion sur un monde plus humain.
Les écrivains Jean-Marie-Creugnet et Bernard de la Vega ont apporté un éclairage sur le sens de l’écriture : Immortalité, transmission, plaisir, identité et thérapie.
Nicole Isch a ensuite présenté l’association Ecrire en Océanie, qu’elle préside, son travail d’écriture, la diversité de son parcours. L’échange avec les scripteurs fut dense et nourri.
Prochain atelier  : invitée Christiane Terrier
 » Quelle(s) écritures(s) pour l’histoire en Nouvelle-Calédonie et en Océanie ? »
Et le 12 septembre, Café littéraire au Mont-Dore, de 9 à 12h, au restaurant L’Envergure