Déc28

Tags

Related Posts

Share This

Point relai EEO au centre culturel de La Tamoa

Quartier rural niché au pied de la Chaîne, La Tamoa doit son nom à la rivière qui serpente à travers champs et propriétés. C’est un espace tranquille, à l’habitat dispersé, qui dépend de la ville de Païta. Sa tranquillité pourrait faire fuir les citadins ; mais quel havre de paix pour le week-en ou les amoureux de la nature qui privilégient l’air pur et la convivialité d’un cadre de vie simple et courtois !
Justement l’espace ne manque pas de dynamisme: l’épicerie a rouvert ; des denrées classiques, des chaussures,  des livres. Oui, des livres, fort appréciés des habitants du quartier. Les gérants, un trio dynamique, ont parié sur la communication de proximité, l’empathie, l’originalité. et ça marche ! C’est l’occasion pour Ecrire en Océanie de faire connaître ses collections et d’exposer ses livres, dans l’espace convivial thé/café.
 Ouvert en août 2019, le magasin ne désemplit pas, drainant les habitants avoisinants, ou des gens de  passage, heureux quand ils ont « oublié » une course à Nouméa, de trouver ici ce qu’ils cherchent ! Le salon de thé-café s’offre à la gourmandise des clients, près des livres étalés.
Régulièrement, un groupe de femmes dynamique, menées par Fanny et Telesia, apportent leurs légumes, leurs pâtisseries, leurs brochettes. Un vide-grenier et un marché rural sont mensuellement organisés. Une association loi 1901 se met en place pour dynamiser le quartier et rapprocher les communautés. Des ateliers d’écriture, un aménagement des berges de la rivière et d’autres ateliers culturels y sont programmés.
On ne peut pas dire que le quartier La Tamoa dort !
NCI