Nov30

Tags

Related Posts

Share This

Orfèvrerie des profondeurs

ORFÈVRERIE DES PROFONDEURS / GOLDSMITHS OF THE DEEP
NOUVELLE-CALÉDONIE PATRIMOINE MONDIAL DE L’HUMANITÉ

Élisabeth Auplat,
Jean-René Deleforterie

Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité à l’Unesco depuis le 8 juillet 2008, les récifs et lagons de Nouvelle-Calédonie recèlent une diversité biologique et des richesses exceptionnelles. Mais pas seulement. Une autre richesse s’y cache et s’y révèle sous l’œil sensible et attentif de celui que la beauté émeut. La dimension artistique de l’univers sous-marin est telle que l’on pourrait la comparer au travail d’un orfèvre dont les métaux précieux auraient été remplacés par des formes de vie très sophistiquées. Ce livre vous en offre une vitrine dans laquelle vous pourrez admirer les plus belles œuvres de la nature subaquatique.

Cet ouvrage est l’histoire de deux apnéistes, amis d’enfance, qui se retrouvent bien des années plus tard sous l’eau. L’un se passionne pour la photographie, l’autre est journaliste-éditeur. Ensemble, ils publient un ouvrage qui associe leur art et leur passion pour la mer. Au fil des 144 pages hautes en couleurs, vous découvrirez des photographies subaquatiques sublimes, accompagnées de textes informatifs et poétiques à la fois. L’ouvrage à pour vocation de promouvoir le prestigieux label « Patrimoine Mondial de l’humanité » de l’Unesco dont la majorité des lagons calédoniens fait partie depuis 2008 mais également de sensibiliser chacun à une meilleure conscience écologique. Orfèvrerie des profondeurs est le premier-né de la toute jeune maison d’éditions Manta Moon qui, avec cet ouvrage, lance un concept de produits d’éditions à la fois beaux et pédagogiques, destinés à sensibiliser le grand public aux richesses de la nature calédonienne.

Les auteurs :

Élisabeth Auplat, est journaliste depuis 20 ans. Son amour de la nature et de la Nouvelle-Calédonie, dont elle est originaire, l’a conduite à se passionner pour les questions d’environnement, particulièrement liées à la mer. Apnéiste, elle explore les fonds sous-marins du lagon calédonien pour en partager les merveilles au travers de multiples reportages. Son engagement pour le patrimoine mondial de l’humanité est avant tout tourné vers l’éducation à l’environnement.

Jean-René Deleforterie, parcourt les platiers calédoniens depuis sa plus tendre enfance, équipé d’un masque et d’un tuba. Après avoir découvert la photographie sous-marine en 2007, un véritable déclic l’a naturellement amené vers la pratique de l’apnée. Son objectif : arriver à figer l’instant de beauté, en retenant son souffle, pour pouvoir le prolonger et le déguster à terre. Son engagement est naturellement orienté vers le partage de ce qui l’émerveille au quotidien.