Le Cyclone de Joël P...

Poème de circonstance Longtemps avant son arrivée, on sait qu’il est aux aguets Car ses vents périphériques annoncent le colérique Un cyclone tourbillonnant capricieux comme un enfant Loin de l’île qu’il va frapper pour le plaisir de dévaster Il hésite sur sa route, tourne,...

Attention à ce que v...

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, en sursaut, au milieu de la nuit, l’obscurité était totale. Elle fit un effort incommensurable pour se souvenir où elle était, puis l’odeur du bois brûlé lui rappela qu’elle se trouvait dans une case, chez des amis, en tribu, dans la baie de Luengoni....

A l’Envergure&...

Un petit oiseau sur le parquet sautille La pluie sur le toit tambourine Et la chaleur du sol s’élève, parfumée. La gazelle sportive va et vient Entre les tables appétissantes. Un jeune Kanak sous le flamboyant attend. La bouteille de coca, jetée contre la clôture Expose son...

N. Kurtovitch nous o...

« voici le poème…lecture sous la pluie. écrit au cours du voyage aux usa en octobre dernier pour y faire la lecture de « Autour uluru » et une intervention à propos de la pièce « Le sentier kaawenya », ce poème inspiré par les premiers habitants du continent. »...

Albert Waël nous emm...

Montagne, Milieu, Eau, Homme, Nouméa-Paris, le vol … J’adore son côté sas entre deux mondes. Intermédiaire et lien indispensable. Ne rien faire, se laisser aller, accepter le programme de films, la bienveillance des hôtesses et, cette fois, le privilège de la...

Un Cheval poussif, d...

Un cheval poussif (Nouvelle) Rachel La jeune femme entra au restaurant Rivland ; non pour déjeuner, mais pour rejoindre le groupe de sport sous le faré de la piscine, sous l’égide du coach tongien Antoine. Dans le hall elle salua les employés d’un élégant signe de la main et...

Condamné à perpétuit...

Condamné à perpétuité (Recueil A l’Ancre de nos vies – Editeur Noir au Blanc) Ah, papa — tu es venu me voir dans ma prison condamné à perpétuité par une atroce maladie Où est-il, me disais-je. Viendra-t-il ou ne viendra-t-il pas ? Enfin tu es là et tu me...