Voter pour Tridacna GiGas ! Oct20

Tags

Related Posts

Share This

Voter pour Tridacna GiGas !

L’ ouvrage d’art d’ ERIC LANCRENON et Didier ZANETTE sur les objets en bénitier fossilisé : Tridacna Gigas, Objets de prestige en Mélanésie a été élu parmi les trois finalistes du Prix International du Livre d’Art Tribal.

The ERIC LANCRENON and DIDIER ZANETTE book “TRIDACNA GIGAS, Prestigious clam shell objects in Melanesia” is one of the 3 final books elected for the International Tribal Art Book Price.

Or les lecteurs sont appelés à s’exprimer et à voter pour leurs ouvrages favoris du 15 octobre jusqu’au 15 novembre 2012.
Voici un lien à coller dans votre navigateur pour accéder à la page du vote par internet :http://www.pilat2011.com/index/pages/id_page-60/lang-fr/

Readers are invited to vote for their favorite French and/or English work, from October 15th to November 15th 2012
Just click on the following link to access to the voting page
http://www.pilat2011.com/index/pages/id_page-60/lang-fr/

Un petit clic pour un grand soutien !
Merci à tous!

Small click for real support !
Thank’s to every one !

Isabelle Lancrenon / Isabelle Lancrenon
Tridacna Gigas. Objets de prestige en Mélanésie
Auteurs : Eric Lancrenon et Didier Zanette
Editeur : Au vent des îles
29,5 x 23,5 cm, 280 pages, relié, 37,90 €
Isbn : 978 2915654929
Matière d’exception, le bénitier fossile a donné naissance à des objets singuliers et éminemment précieux, prisés par les hommes de pouvoir en Mélanésie. Pour maintenir les prérogatives dues à leur position sociale, ces derniers se devaient d’afficher des insignes hors du commun. Contrairement aux sculptures en bois, le bénitier fossile résistant à la dégradation du temps, il a favorisé pour de nombreuses générations, la donation de père en fils de ces biens inestimables, ce qui a contribué à alimenter le caractère divin de certains objets. La difficulté de l’époque à acquérir de telles pièces s’est répercutée et amplifiée de nos jours. Cette pénurie explique pourquoi pendant longtemps ces objets furent ignorés des occidentaux et pourquoi aujourd’hui si peu de prototypes subsistent dans les collections. Ce livre est destiné à leur rendre la place qu’ils méritent au panthéon des oeuvres d’art océaniennes.