Pourquoi le cochon est marron de Nicole Chardon-Isch Sep06

Tags

Related Posts

Share This

Pourquoi le cochon est marron de Nicole Chardon-Isch

Présentation de Patricia Artigue de : Pourquoi le cochon est marron, conte de Nicole CHARDON-ISCH

Ce joli conte de Nicole Chardon-Isch est destiné aux enfants de la maternelle jusqu’à l’âge d’environ 12-13 ans. Joliment illustré avec des couleurs douces par Pacha, le frère de Nicole, il plaît beaucoup.
C’est un conte à deux niveaux de lecture :

1) Pour les petits enfants :
– Histoire de petits cochons bien nourris et bien soignés au sein d’une tribu de Lifou. Suite à un décès familial, leur maîtresse Nassaié est contrainte de partir à la ville, son emploi d’hôtesse de l’air étant indispensable pour faire vivre la famille. Les petits cochons soudain délaissés ont très faim et le plus jeune et plus malin d’entre eux trouve un moyen de s’enfuir avec trois autres petits cochons pour trouver de la nourriture. Dans cette aventure, outre une nourriture abondante et variée, ils découvrent les merveilles de la nature environnante et surtout la liberté. Ils ne reviendront plus jamais dans leur enclos et pour mieux se fondre dans la nature, de rose ils deviendront marron.

– Ce conte est l’occasion d’évoquer la vie en tribu : la nature environnante (bouraos, tiaré, fleurs), les légumes et fruits locaux
(papayes, tarots, ignames, chouchoutes etc.), la fabrication du bougna, le tressage de couronnes de fleurs pour les fêtes, la coutume en cas de deuil, l’entraide familiale.
– A noter au passage l’anthropomorphisme : le papa est jugé trop gros pour passer sous la clôture, les petits cochons , tout comme les humains, ont leur caractère. Le plus petit est le plus malin mais il est aussi égoïste car pour profiter de sa liberté, il n’hésitera pas à abandonner une partie de sa famille « on ira chercher de la nourriture ; pour vous, attendez encore, quelqu’un vous en apportera ».

2) Pour les plus grands :
Ce conte est avant tout une apologie de la liberté avec au passage un parallèle avec le sort des esclaves noirs qui se sauvaient des plantations en Martinique, s’enfuyant dans les mornes au péril de leur vie pour être enfin libres. Les fuyards étaient appelés des esclaves marron, d’où l’idée de la nouvelle couleur des petits cochons. On peut également y voir une lutte des classes : les petits cochons fuyards et affamés contraints de piller les champs des riches paysans Pour se protéger et être plus forts les petits cochons restent en bande et ont formé une sorte d’organisation souterraine, secrète et nocturne.
C’est donc une manière d’associer l’humour , la description des paysages de Lifou et le thème de la liberté.
Patricia Artigue

Le conte, entre poésie et explication du monde
Analyse par Nicole Chardon-Isch


N’est-il pas vrai, comme le dit Jacques Salomé, qu’ « Être à l’écoute de nos enfants, c’est aussi être à l’écoute de nos enfances » ?
(Jacques Salomé ; La ferveur de vivre, 2012)
L’intérêt des albums de jeunesse, qui prennent des formes diverses, est de rentrer dans le monde de l’enfance ; c’est l’occasion de redécouvrir la poésie et le conte
Pourquoi le cochon est marron est un conte étiologique amusant, richement coloré grâce au talent de l’illustrateur Pacha et aux évocations d’une île ensoleillée, Lifou.
Le personnage central, Petit Cochon rose, est doué de qualités anthropomorphiques : intelligent, ambitieux et ingénieux, il trouve la solution pour échapper à la faim ; meneur de troupe, il conduit ses frères vers la liberté et un garde-manger clandestin, tels ces héros des causes révolutionnaires.
Son périple l’amène de l’enclos à la liberté, de la forêt à la tarodière, d’un confort convenu mais dépendant aux grands espaces et à la nuit. Nuit complice, clandestinité, liberté acquise grâce à l’ingéniosité.
Petit cochon le rebelle change de couleur et endosse une nouvelle identité.
Familier en Océanie , rose et dodu puis marron à la faveur de la nuit, il emporte l’adhésion par son charisme. Qu’il continue ses aventures pour le plaisir des petits et des grands !